l’équipe

L’ÉQUIPE

 Olivier Robelin – président

 

Nous vous présentons le Stéphanois de l’équipe! Avec Olivier, tout roule aussi bien que son vélo. C’est le plus grand sportif de la bande, mais aussi le plus ambitieux. Étant à l’origine de ce projet, il n’a jamais eu peur de viser haut, et pour notre cas, aussi haut que le toit du monde. 

Olivier est connu par les étudiants de l’école comme l’ami fidèle qui saura apporter la bonne, mais surtout la GROSSE ambiance à vos soirées. Il n’en sera cependant pas moins présent le lendemain matin, fidèle à son poste de cycliste/coureur hors pair! Les défis aussi fous que drôles le portent, mais ce n’est jamais sans proposer à ses amis qu’il part à l’aventure. Traversée de la Chartreuse en courant, coucher → lever du soleil en courant, Half-Ironman de Doussard en relais, rien ne le démotive pour partager des expériences inouïes avec sa team et faire des reportages dignes des meilleurs journalistes BFM tout du long. 

Le moteur du projet a tous les atouts relationnels et les connaissances en génie civil pour faire aboutir le projet vers la réussite.

 

 

 

 Robin Jager – vice président

 

Voici le Mike Horn de l’équipe. Robin, c’est le montagnard par excellence, natif du Vercors et passant tout son temps libre dans son chalet aux contamines, il est expert dans tous les domaines : ski de randonnée, alpinisme, parapente, escalade..

En effet, cet accompagnateur en montagne n’a pas attendu d’avoir son diplôme pour emmener ses camarades du projet sur le toit de l’Europe. Mais Robin, ne fait pas que partager sa passion sur le terrain, puisqu’il fait également des cours sur les avalanches et risques en montagnes auprès des étudiants de son école d’ingénieur.

Enfin, Robin est recordman du monde de minimalisme glycémique. Il est capable d’enchainer 15h d’efforts en montagne en s’alimentant de 3 miettes de pain ramassées sur la table de son petit déjeuner. Impressionnant n’est-ce pas ?

C’est donc avec assurance que le tri-haut pourra s’élancer dans les sentiers de l’Everest. L’expérience et le sang-froid de leur accompagnateur assureront à l’équipe une sécurité tout au long du périple.

   

   

     

   

Valentin Girard – trésorier et secrétaire

   

Valentin est le franc-comtois de la team ! Sa gestion du temps est impressionnante, lui permettant de mener une triple vie partagée entre une préparation sportive pour un iron-man, son engagement personnel et associatif pour s’engager dans le monde de demain et son assiduité scolaire exemplaire.

Connu pour sa joie de vivre et son regard vers les autres, Valentin sera toujours disponible pour donner de son temps à la collectivité. En effet, sa curiosité lui a fait acquérir une connaissance poussée des phénomènes physiques, ce qui lui permet de les enseigner à des lycéens lors de cours particuliers où encore à ses potes de promo complètement largués. Il est même capable d’improviser un cours d’acoustique à son voisin pour lui expliquer l’origine des nuisances sonores provoquées par les soirées.

Notre physicien s’avère indispensable dans cette aventure, avec une connaissance du terrain dû à un treck au Népal il y a deux ans. Ses expériences personnelles comme la construction d’une éolienne nous permettront une expertise non négligeable.

Vous l’aurez compris, Valentin nous envahira de sa bonne humeur pendant ce projet, tout en assurant une organisation irréprochable.

     

   

 

   

Vous vous demandez bien ce qui a pu amener le tri-haut a former ce projet. Ils vont se présenter vous expliquer eux-mêmes ce qui les a poussés à monter ce projet à travers 3 rubriques : présentation, cursus, projet.

Olivier ROBELIN, le moteur

 Présentation

Originaire de Saint-Étienne, j’ai vite développé une passion pour les sports d’endurance dans le massif central. Mes études supérieures m’ont amenées à Grenoble pour y découvrir la haute montagne, me permettant d’envisager encore plus de projets.

Outre le sport, ma vie se partage entre projets divers (création d’un food truck familial, aide à la construction d’un bâtiment, et maintenant projet de gestion des déchets au Népal) et étude d’ingénieur à l’Ense3.

Soucieux du monde de demain, il est indispensable pour moi que l’ensemble des projets dans lesquels je prend part, s’engagent dans un monde plus durable.

Cursus

Mon cursus est plutôt atypique étant donné que je suis le seul étudiant de mon école à avoir obtenu un bac ES. En effet, après avoir obtenu ce bac, j’étais curieux de découvrir un nouveau domaine d’étude pour me spécialiser dans la construction bois. Je choisis alors de postuler dans un DUT génie civile et construction durable. Cette formation n’est normalement pas accessible avec mon bac. Toutefois, en exposant mon projet et mes motivations aux recruteurs, ils ont choisi de me donner ma chance.

Ensuite, cette nouvelle formation passionnante, me donnant de solides bases en études structurelles des matériaux m’a donné accès à l’ENSE3 : école nationale supérieure de l’eau, l’énergie et l’environnement. Ma curiosité et mon envie de découvrir de nouveaux domaines d’études m’ont décidé à intégrer cette école. Actuellement, je suis spécialisé dans la filière Hydraulique Ouvrages et Environnement.

Projet

Sensible aux questions de la pratique des sports de montagne, je m’intéresse à la pollution qu’ils peuvent générer et en particulier les déchets.

En parallèle, je comptais faire une année d’interruption de mes études pour m’engager sur ce problème. Le film Everest Green de Jean-Michel Jorda m’a particulièrement alerté sur le sujet. J’ai donc choisi de le contacter, et son expertise, ainsi que celle d’autres acteurs importants des sports de montagne (Moutain Wilderness, sociétés de trecking..) m’ont amené à concrétiser le projet. Valentin et Robin étant  deux passionnés de montagne et soucieux de sa protection, avec qui je partagerais des sorties, ont tout de suite été emballés par l’idée. Et ainsi nous avons décidé de lancer le projet  tri-haut pour l’Everest.

Robin JAGER, le guide 

 Présentation

Je suis né et j’ai grandi au pied du Vercors. Massif sauvage par excellence, j’ai rapidement été attiré par les sports que l’on pouvait y pratiquer : d’abord ski et luge dans la petite station de 3 téléskis, l’objectif a vite été de sortir des pistes. Je pars en Savoie au lycée des métiers de la montagne en section DEM pour pouvoir pratiquer le plus possible pendant 4 ans (sisi 4 ans pour profiter de la neige en hiver). Cela m’a permis de me rapprocher de la montagne, de démarrer la formation d’accompagnateur en montagne (DEAMM) et de devenir autonome en alpinisme, escalade, ski de randonnée, parapente…

Cursus

       Je suis parti ensuite à Annecy (j’ai entendu qu’il y avait du parapente là-bas) pour suivre une classe prépa scientifique. Deux années de dur labeur pour rejoindre une école d’ingénieur en phase avec mes valeurs : l’ense³ l’école de l’eau, de l’énergie et de l’environnement. C’est ici que je rencontre les deux camarades du projet avec lesquels on part découvrir tous les coins autour de Grenoble. Je suis également en train de finir la formation d’AMM qui me permet de consolider mes connaissances sur le milieu montagnard et de les partager à l’aide de cours.    

Projet 

Ce projet m’attire par beaucoup d’aspects. Mettre à profit ses compétences pour aider des populations locales à traiter un problème récurrent chez eux mais aussi tout autour du monde, découvrir et apprendre de leur culture dans des paysages exceptionnels, rapporter cela en image pour partager cette aventure me motivent vraiment à aller là-bas. On ajoute à cela une aventure sportive et scientifique sur un 6000 avec une équipe de choc pour avoir un projet complet.

Valentin GIRARD, le leader

Présentation   

Moi c’est Valentin, je viens de Besançon en Franche-Comté. J’ai l’immense chance d’avoir eu des parents qui m’ont fait grandir au contact de la nature. Grâce à eux, j’ai pu me familiariser avec la montagne, notamment dans la Belledonne, et la vallée de Chamonix où nous allions tous les ans. J’y ai également travaillé en tant que cuisinier durant plusieurs étés. Et c’est dans cet environnement où j’ai grandi que j’ai pu constater de mes propres yeux les conséquences du dérèglement climatique. Cela fait de moi aujourd’hui un ingénieur-sportif-écolo-engagé qui est fasciné par la nature, autant par sa beauté que son fonctionnement et son harmonie. 

Les objectifs sont aujourd’hui plus attendus que jamais : l’Ironman de Vichy en août, puis la grande aventure en me lançant dans ce projet, et s’en suivra 6 mois de formation en permaculture.  

Cursus

Mon cursus commence à l’âge de la maternelle chez mon voisin qui est professeur de physique, et qui m’emmène faire des tonnes d’expériences physiques. Et toujours curieux de comprendre, j’ai été attiré directement vers les matières scientifiques. Dans les premiers de la classe jusqu’en terminale, je décroche mon bac S avec 18,81/20 de moyenne. 

S’enchaînent ensuite 2 années difficiles de prépa pour finir dans une école qui correspond parfaitement à mes valeurs : l’École Nationale Supérieure de l’Eau, de l’Énergie et de l’Environnement. Je suis aujourd’hui spécialisé en mécanique et énergétique. 

En terme de formation en montagne, j’ai été éduqué principalement par mes parents. Puis au collège-lycéen je me suis inscrit à l’école d’aventure du Club Alpin Français pour apprendre l’escalade, l’alpinisme, le ski de randonnée, la cascade de glace,… C’est maintenant avec mes amis que je pratique tous ces sports dans les environs de Grenoble.

Projet 

Les questions environnementales m’ont toujours beaucoup affecté. Après avoir milité avec Alternatiba, il paraissait important pour moi de prendre une année de césure et de faire le maximum que je pouvais pour défendre cette cause.

Je suis déjà allé au Népal en 2018, et j’avais alors constaté de mes propres yeux la sur-pollution plastique des sentiers de l’Himalaya. C’était horrible à voir. Quand Olivier m’a proposé ce projet, j’ai tout de suite compris qu’il fallait que je le suive, et que je m’investisse à fond dedans.

J’espère que mes aptitudes en montagne et mes connaissances en physique pourront me permettre d’amener ce projet vers la réussite.